Accueil > Ecolo > Entre la révolution et les gadgets: les écogestes au quotidien

Entre la révolution et les gadgets: les écogestes au quotidien

Semaine du développement durable, promotion de l’énergie photovoltaïque, Ecoprêt…, des initiatives touffues se multiplient pour enclencher une dynamique « verte », pour reprendre une expression typiquement « greenwashing ». Que faut il en penser ?

Le débat public reste formaté par deux positions opposées : les scientifiques relayés par certains hérauts de la sphère médiatique qui appellent à une révolution en profondeur du mode d’organisation de nos sociétés et qui se cristallisent autour de la création d’une taxe sur la consommation d’énergie…D’autres plus opportunistes tentent de tirer parti de la mode « développement durable » mais leur initiatives restent le plus souvent organisées par les directions de la communication.

Entre la révolution et les gadgets, le consommateur est intrigué mais désorienté. Il a besoin de sa voiture pour se déplacer, son pouvoir d’achat souffre pour transformer radicalement son habitat, il dispose d’un logement collectif et reste donc sans influence sur les choix énergétiques de chauffage. Il ne dispose pas de véritable point de repère pour réorienter sa consommation et ses comportements. Si dans l’alimentaire, le bio est désormais compris et admis, dans le non alimentaire, le maquis des références brouille l’horizon de ses choix.

Les changements de consommation prennent une génération. Seules des révolutions technologiques de type téléphone mobile ou Internet arrivent à pénétrer plus de la moitié de la population en moins de 10 ans. Il faut donc entamer une politique des « petits pas » pour convaincre la population, lui faire prendre conscience des enjeux et de la facilité de certains changements radicaux : les ecogestes au quotidien vont transformer petit à petit le citoyen qui, demain, exigera des choix politiques structurants une prise en compte environnementale plus fortes et plus structurante.

Gouverner des sociétés complexes rend difficile les prises de Bastille. Les batailles de l’ecogeste au quotidien s’ouvrent. Il faut de la patience et de la détermination mais aussi de la modestie pour aborder les changements de société. Le changement des ampoules, la réduction des emballages et des déchets, l’utilisation des transports collectifs, les mécanismes de réduction de la consommation quotidienne d’eau initient un déséquilibre qui lance le mouvement vers une consommation raisonnable des ressources naturelles.

Source: http://www.ecologie-blog.fr

Advertisements
Catégories :Ecolo
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :