Archive

Archive for the ‘Ecolo’ Category

Méditel se met au vert

Mohamed Elmandjra, directeur général de Méditel.

Comment un opérateur de téléphonie mobile peut-il s’engager dans le développement durable ? La réponse est simple : en menant des actions concrètes sur le terrain. C’est ce que Méditel s’est engagé à faire. Outre le côté festif lié au 40e anniversaire de la Journée de la Terre, l’opérateur téléphonique décline toutes ses actions citoyennes au «vert». En effet, Méditel lance une série d’initiatives pour agir en faveur de la préservation  de l’environnement à l’occasion des célébrations de la Journée de la Terre. Mohamed Elmandjra, directeur général de Méditel, estime que«la protection de l’environnement n’est pas un simple discours, mais c’est un acte volontaire qui se traduit à travers nos comportements Eco responsables quotidiens». Méditel mobilise ainsi ses collaborateurs autour d’actions concrètes de sensibilisations et de protection de l’environnement à travers des Eco gestes.

Le projet Ecofacture de Méditel permettra aux clients d’être acteurs de la reforestation par la plantation d’arbres en contrepartie de leur choix de la facture numérique.

L’opérateur mène alors des initiatives pour faire évoluer les consciences pas seulement de ses collaborateurs mais aussi de leurs enfants, indique un communiqué. Selon le management de Méditel, la sensibilisation des collaborateurs passe d’abord par la lutte contre le gaspillage de papier et d’énergie à travers donc l’adoption d’Eco gestes. Les enfants sont également sensibilisés via la participation à des ateliers éco-citoyens co-organisés avec l’Association Planète Citoyenne. La sensibilisation à l’enjeu environnemental ne concerne pas que les collaborateurs de Méditel. Les clients seront eux aussi intégrés dans la démarche Eco-responsable de la société et ce, par le biais du projet Ecofacture. Ce projet permettra aux clients d’être acteurs de la reforestation par la plantation d’arbres en contrepartie de leur choix de la facture numérique, indique Méditel dans le même communiqué.

L’entreprise s’organise donc autour des trois principes : «Réduction, Réutilisation, Recyclage». Pour concrétiser ces principes, Méditel  en partenariat avec l’Association El Jisr adopte les sacs biodégradables et recycle les cartouches d’imprimantes et le matériel informatique. Elle s’engage aussi à faire un audit énergétique de ses bâtiments administratifs et techniques afin de réduire la consommation d’énergie.

Source: Le Soir

Catégories :Actualités, Ecolo

Entre la révolution et les gadgets: les écogestes au quotidien

Semaine du développement durable, promotion de l’énergie photovoltaïque, Ecoprêt…, des initiatives touffues se multiplient pour enclencher une dynamique « verte », pour reprendre une expression typiquement « greenwashing ». Que faut il en penser ?

Le débat public reste formaté par deux positions opposées : les scientifiques relayés par certains hérauts de la sphère médiatique qui appellent à une révolution en profondeur du mode d’organisation de nos sociétés et qui se cristallisent autour de la création d’une taxe sur la consommation d’énergie…D’autres plus opportunistes tentent de tirer parti de la mode « développement durable » mais leur initiatives restent le plus souvent organisées par les directions de la communication.

Entre la révolution et les gadgets, le consommateur est intrigué mais désorienté. Il a besoin de sa voiture pour se déplacer, son pouvoir d’achat souffre pour transformer radicalement son habitat, il dispose d’un logement collectif et reste donc sans influence sur les choix énergétiques de chauffage. Il ne dispose pas de véritable point de repère pour réorienter sa consommation et ses comportements. Si dans l’alimentaire, le bio est désormais compris et admis, dans le non alimentaire, le maquis des références brouille l’horizon de ses choix.

Les changements de consommation prennent une génération. Seules des révolutions technologiques de type téléphone mobile ou Internet arrivent à pénétrer plus de la moitié de la population en moins de 10 ans. Il faut donc entamer une politique des « petits pas » pour convaincre la population, lui faire prendre conscience des enjeux et de la facilité de certains changements radicaux : les ecogestes au quotidien vont transformer petit à petit le citoyen qui, demain, exigera des choix politiques structurants une prise en compte environnementale plus fortes et plus structurante.

Gouverner des sociétés complexes rend difficile les prises de Bastille. Les batailles de l’ecogeste au quotidien s’ouvrent. Il faut de la patience et de la détermination mais aussi de la modestie pour aborder les changements de société. Le changement des ampoules, la réduction des emballages et des déchets, l’utilisation des transports collectifs, les mécanismes de réduction de la consommation quotidienne d’eau initient un déséquilibre qui lance le mouvement vers une consommation raisonnable des ressources naturelles.

Source: http://www.ecologie-blog.fr

Catégories :Ecolo